Oui, on peut rire de tout !

Les commerçants

27 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Société

101026---Preparatifs-pour-2012.jpg

Pourquoi les commerçants éprouvent-ils toujours le besoin de nous défier ? Vous allez dans une boulangerie. Allez, on va dire qu'aujourd'hui, vous avez exceptionnellement les yeux plus gros que le ventre. Vous commandez deux baguettes et plusieurs pâtisseries. Eh, bien malgré ça, la boulangère ira quand même vous demander avec un grand sourire: « Ce sera tout ? ». Comment ça, ce n'est pas assez ? Mais qu'est ce qu'elle veut ? Que j'achète toute sa marchandise ou quoi ?
Non, en fait vous n'avez pas pris LE bon produit mais elle ne peut pas vous dire lequel est-ce. Un peu comme le jeu « Qui veut gagner des millions ». C'est à vous de deviner.
_Une baguette et une tartelette s'il vous plaît
_Ce sera tout ?
_Heu non. Rajoutez-moi un éclair
_Et avec ça ?
_(Angoisse) Ben, heu, un croissant.
_Et avec ça ?
_(Ah zut, c'était pas ça) Un chausson aux pommes ?
_Très bien et avec tout ça ?

_(c'était pas le chausson aux pommes, allez merde donne-moi un indice. Elle a semblé regarder les tartelettes avec insistance, je pense qu ça doit être ça ) Alors je vais prendre avec ça une TARTELETTE, et ouais. (ça y est ! Elle ne propose plus rien. J'ai gagné !)

Si ce n'était que ce besoin de vous défier, ce ne serait pas trop grave. Mais beaucoup de commerçants pour ne pas dire tous, sont fiers. Pas question pour eux de faire de la mendicité. Quand vous leur achetez des produits avec de l'espèce et qu'il reste de la monnaie, qu'est ce qu'ils disent tous ? « VOTRE monnaie » Il est bien évident que ça ne peut être que notre monnaie. Alors pourquoi insister sur ce fait ?
C'est parce que le commerçant se fiche de nous. Il est tellement content de nous rendre moins que ce que nous lui avons donné qu'il tient à tous prix à nous le montrer. Tu m'as donné tant et je te rends moins. Du coup, il est si fier de lui qu'il va jusqu'à l'écrire sur un bout de papier qu'il va vous remettre et dont il va en garder un exemplaire, histoire de garder un joli souvenir de cet agréable moment, pour lui seul. Un vrai gamin, je vous dis.

Mais s'il a bien une chose qu'il faut reconnaître au commerçant, c'est sa serviabilité. Sa réelle volonté d'aider. Rien n'est plus secourable qu'un commerçant. Un exemple ? Vous entrez dans une boutique pour la première fois. Naturellement vous ne le connaissez pas le marchand mais ce dernier s'empressera vers vous pour vous demander : « Que puis-je faire pour vous ? ». Il n'y a pas une seule profession aussi charitable que gérant d'une boutique. Même les pompiers ne sont pas aussi bienfaisants. D'ailleurs si c'était le cas, ce serait une catastrophe :
Vous êtes tranquillement assis chez vous en train de regarder la télévision quand vous entendez un grand bruit à la porte d'entrée. Vous n'avez même pas le temps de faire un geste quand vous entendez juste après le bruit d'une vitre cassée. Comme un seul homme, des pompiers entrant par la fenêtre et la porte –qu'ils ont fracassé- viennent dans votre direction.
Et là le chef des pompiers avec sa lance à incendie dans une main, la hache dans l'autre vous demande : « Qu'est ce qu'on peut faire pour vous monsieur ?»


Michael Ange

 

 

Et aussi:

Travailler c'est trop dur

Le meurtrier du dimanche


James Bond, l'espion qui m'a frappé


Lire la suite

La mémoire

23 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Guerre des sexes

La mémoire est sélective.
Un homme peut se souvenir, très précisément, pourquoi il a acheté sa voiture: nombres de chevaux, carrosseries, jantes, nombres de porte, rapport qualité-prix, etc.
Mais quant à se souvenir pourquoi il a épousé sa femme...mission impossible.
Autant le faire jouer à question pour un champion.
Citez-moi 3 présidents français :
_De Gaulle, Pompidou, Valérie Giscard d'Estaing
_Citez 3 qualités chez votre femme :
_Heu. Attendez laissez-moi réfléchir
_Plus que 10 secondes
_Attendez, attendez. C'est pas facile comme question non plus. J'voudrais vous y voir aussi.
_...3...2...1..0. Ah perdu monsieur Martin. Les bonnes réponses étaient sa douceur, son humour et sa patience.
_Ah je l'avais sur le bout de langue.
_Mais il fallait le dire monsieur Martin.


C'est pour cette raison que l'homme se sert de termes mnémotechniques pour désigner une femme. Ainsi, il lui est plus facile de se rappeler d'elle à travers des choses qu'il apprécie. Et c'est ainsi qu'une femme « roule du cul » (comme la voiture, objet ô combien aimé chez l'homme) , qu'elle a « du chien » ou au choix que « c'est une chienne » (meilleur ami de l'homme), ou que c'est « une cochonne » (un des plats préférés de l'homme occidental, le porc) etc.
C'est d'ailleurs pour cela qu'un homme est capable de se souvenir parfaitement du contexte d'une rencontre avec une femme mais pas de son prénom.
_Eh salut, tu ne te souviens pas de moi ? On s'était croisé à l'anniv de Marc. C'était une soirée à thème, tu étais déguisés en infirmière. D'ailleurs, elle était pas mal ta tenue, bien sexy et tout.
_Ah, oui je me souviens.
_Et tu es Sophie, c'est ça ?
_Non
_Marie, alors ?
_Non plus
_Stéphanie ?
_Julie.
_Ah oui Julie, c'est ça !
Mais alors c'est qui Stéphanie ?

Mais même en matière de rencontre amoureuse, la mémoire de l'homme et la femme ne vont pas fonctionner pareille. Quand vous demandez à une femme, combien d'hommes a t-elle connu dans sa vie amoureuse, elle ne retiendra dans son calcul QUE les hommes qui ont vraiment compter pour elle. Posez la même question à un homme, il vous sortira TOUT ce qu'il a pu lever depuis sa naissance. Du bisou à 6 ans avec la voisine en passant par le touche pipi sous la tente en colo sans oublier toutes les soupes de langue de l'adolescence en finissant sur tous les coups d'un soir.
Mais quel que soit le mode de comptage, aucun des deux ne pourra s'empêcher de comparer l'autre au terrible, l'innommable, le dangereux EX.
_Je te trouve moins patient qu'Antoine.
_Très drôle mais tu ne le seras jamais autant que Shérine.
_Tu manques vraiment d'humour, c'était pas comme ça avec Françis.
_ Des fois, j'ai l'impression de parler à une gamine si seulement tu pouvais ressembler à Stéphanie.



Michael Ange

 

 Et aussi:

Pourquoi les hommes mentent-ils ?

Les règles des hommes


Lire la suite

Le cheveu

22 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Divers

Quelle est la partie de votre corps qui a le plus de personnalité ? Quel est la partie de votre corps, qui si elle pouvait s'exprimer vous en ferait des vertes et des pas mûres ?
Réponse: (non pas votre sexe, les mecs) les cheveux, bien sûr.

Il suffit de regarder tout ce que font les l'Oréal, Head et Shoulder et autres marques pour nos cheveux.
Il y en a des produits pour nos cheveux. De toutes sortes. Certains sont vraiment des plus curieux. Les après-shampoing, par exemple. Des APRÈS-SHAMPOING. Mais qu'est ce qui se passe si j'utilise tout de suite un après-shampoing ? Mes cheveux restent sales ?
Ou alors le « propre au toucher » (si si, ça existe). Oui, parce qu'il faut savoir que LES autres shampoings vous laissent une impression de cheveux sales. Tandis qu'avec cette nouvelle propriété, vos cheveux sont propres ET vous n'avez plus aucun doute à ce sujet. Ah, ces fabricants, qu'est qu'ils n'iraient pas inventer.

Quand on regarde toute la gamme de shampoings qui existe, on se dit que nos cheveux sont des vraies personnes. Avec leur propre caractère: cheveux cassants, rebelles, sec, etc.
D'ailleurs, vous imaginez, le matin, le cheveu cassant.
"Si c'est comme ça que tu me coiffes, pas étonnant que tu ne fasses jamais de rencontres."
Aïe.
Ou alors le cheveu rebelle.
« Mais d'où tu me touches toi ? C'est moi que tu regardes ? C'est moi que tu regardes
encu...é ? »

Finalement, les cheveux sont, un peu, comme des ouvriers. Ils doivent obéir à chacun des souhaits de la direction (c'est à dire nous). Du coup, les shampoings et autres gels seraient les intermédiaires.
« _Allez les mecs, soyez brillants, quoi. C'est pas grand chose qu'on vous demande, non plus. Vous êtes vraiment pas souple.
_Non pas question. Tant que vous n'aurez pas embauché plus de cheveux, nous, on reste sur nos positions.
_Mais la direction ne peut pas embaucher, vous le savez très bien. On est chauve.
_Alors nous on bouge pas. »


Il faut dire que le monde des cheveux est aussi cruelle que la vraie vie.
Les ségrégations raciales y sont aussi nombreuses. La seule différence, c'est qu'ici ce n'est pas le noir qui n'est pas le bienvenue mais le blanc.
« _eh toi le blanc, arrache toi d'ici.
_Mais j'ai autant le droit que vous d'être ici. Les cheveux naissent libre et égaux en droit.
_MDR, tu te prends pour qui, sale blanco ? Allez dégage ou moi et mes potes on te brûle»


Comme quoi même dans ce monde là, tout n'est pas au poil.

 


Et aussi:

 

À la rencontre d'une blogueuse beauté

 

Ces stars qui demandent la lune

 

Drôles d'actualités (14) - Numéro spécial "affaire Woerth-Bettencourt"

 

Lire la suite

Et si l'argent faisait le bonheur ?

21 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Divers

C'est l'histoire d'un homme qui découvrit le plaisir de dépenser de l'argent. Elle débuta le jour où il retira pour la première fois de l'argent d'un distributeur. Ah, le plaisir de tirer ! Mais dans sa jouissance, à force de tirer, il se retrouva un jour les bourses vides. Comment notre homme pourrait-il être à nouveau euro sans liquide dans le pantalon ? D'ailleurs de pantalon, il n'en avait plus puisqu'il était sans cesse à découvert.
Un jour, le banquier l'appela et lui demanda d'arrêter de tirer le diable par la queue. Notre homme lui répondit alors que pour être franc, il aimerait bien mais qu'on lui laisse alors la possibilité de se retourner. Chose que le banquier lui refusa. Pas question de prêter de l'argent à un homme aussi volage.

Bien que le discours que son banquier lui débita l'irritât notre homme ne dit rien.
Il savait que le silence est d'or. Il était endetté mais pas entêté. Et il n'avait qu'une seule devise:"Si l'argent est roi, je serais sa courtisane". En premier lieu, il décida de rendre la monnaie de sa pièce à son banquier en changeant de b

anque. Il arrêta également de payer des verres à toutes les filles qu'il croiserait. Il leur donnerait des billets doux à la place. Et dernière chose, il se trouva un travail où il pourrait être payé comptant.

Notre homme avait tout pour être heureux sauf qu'il lui manquait une femme.
Des espèces, ils en connaissaient mais pas de celles qui pouvaient le rendre heureux. Mais c'était sans compter sa bonne fortune naissante. Un jour, au marché, alors qu'il achetait de l'oseille, il vit qu'une femme avait un panier percé. Maintenant que la vie lui souriait et qu'il avait du coffre, il se décida à aborder cette jeune femme pour le lui faire remarquer. Elle était très belle, brune, la poitrine généreuse. Il en tomba tout de suite amoureux.

Par la suite, ils firent plus amplement connaissance et finirent par s'installer ensemble. Elle était actrice et avait joué dans quantité de films mais avait décidé de prendre un peu de repos. Elle s'appelait Tabatha.


Michael Ange



Et aussi:

Achat pas net

Travailler c'est trop dur

It's a rich man's world


Lire la suite

L'art de ne pas savoir c'est quoi l'art !

19 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Culture & Bons Mots

Quoi de plus profond que l'art ? Tout le monde a pu se rendre compte, un jour, au détour d'une visite au sein d'un musée qu'au final on n'y comprenait pas grand chose.
L'art est si profond, si intense, si obscur. En fait, autour de l'art gravitent deux types de personnes. Celles qui ont tout compris de A à Z mais qui sont incapables de vous l'expliquer (artiste, guide touristique, ARTE, etc.) et puis celles qui n'ont, mais alors, rien saisi (heu, là c'est nous, le grand public).

Il n'y a qu'un seul moment où l'oeuvre d'art est comprise: à la mort de l'artiste. Oui, je sais, c'est dur pour lui. Ah c'est sûr, il peut bien essayer de son vivant de tenter de mettre ses œuvres à notre portée mais rien n'y fait. Il faut qu'il meurt. Le problème, du coup, c'est qu'il ne sera plus là pour voir si nous apprécions son œuvre après que nous l'ayons comprise.
Vous savez, l'artiste se retrouve un peu comme un gladiateur dans l'arène et c'est le public qui décide de sa mise à mort. Il devient alors vraiment terrible pour un peintre par-exemple de se faire comprendre:
_Alors ici le rouge pour exprimer la passion de notre époque
_À mort (cri de la foule)
_Non, attendez, les personnages sont floutés pour représenter l'absence de l'individu face au système.
_A MORT, A MORT.
_Non, par pitié, écoutez, si l'enfant n'a pas d'yeux, c'est parce que c'est symbolique et...

Plac (bruit d'une tête qui vient d'être séparée de son corps)

Mais le pire, c'est pour le mécène.
Le mécène c'est quelqu'un de très riche (le contraire d'un étudiant) qui achète tout pleins d'œuvres d'art pour faire croire qu'il s'y connaît et qu'il s'y intéresse. Donc, une fois qu'il a acheté sa m.... enfin une sculpture, par exemple. Il faut qu'il la montre un peu à tout le monde. Mais c'est là que ça devient compliqué. Comment justifier l'art ? Le mécène qui verse de l'argent pour un orphelinat, une ONG, une association d'aide, etc. On comprend très facilement. Mais le mec qui verse de l'argent pour de l'art, ça devient plus compliqué à justifier. Surtout quand c'est une m.....e.
« _Alors t'en penses quoi ?
_Heu, c'est original
_Ouais, c'est un artiste danois.
_Et ça t'a coûté combien ?
_Cher, très cher. J'ai plus trop le prix en tête mais environ 3 000 euros.
_T'as toujours le ticket de caisse ?
_Heu, oui pourquoi ?
_Ben j'ai vu le même à l'Ikéa de Melun en promo à 80€. Bon c'est sûr c'est pas Danois...
_Merci. Maintenant tu peux sortir de ma maison s'il te plait ?!»



Michael Ange


Crédit photo




Et aussi:

Achat pas net

Et si l'argent faisait le bonheur ?

Drôles d'expressions !

Nos amies les stars

Lire la suite

Net-dating

14 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Internet & Réseaux Sociaux

Quoi de plus stressant qu'un rendez-vous ?
Attention, je ne parle pas des rendez-vous convenus, de ceux où vous connaissez déjà la personne. Non, je parle des rendez-vous pris par le biais d'internet.
On a tous, plus ou moins, connu ça. Et là, on a souvent tendance à se faire des films. On s'auto-spielberise. Soit on fait dans le catastrophisme et on a rendez-vous avec Maïté. Soit on fait dans l'optimisme forcené et on a rendez-vous avec la nouvelle Catherine Zeta Jones. Et alors ? C'est pas ça le courage ? Ne pas savoir à qui l'on a affaire ? Ne pas savoir jusqu'à la couleur de cheveux de l'autre. Et là, du coup, pleins de questions vous assaillent.
Petit ou grand ?
Gros ou petits seins ? Elle m'a dit du 95D, mais si j'avais mal compris ?
Musclé ou gros(se) ?
Poilus ou imberbe ?
(Je ne sais plus s'il m'a dit qu'il (elle) était d'origine portugais(e)
Slip ou caleçon ? (il n'y pas de questions idiotes)
Culotte ou string ?
Fille ou garçon ?
(Question que se pose les plus inquiets)



Bref, il en faut de la bravoure pour affronter ce genre de rendez-vous.
En fait ce sont eux, les vrais héros d'aujourd'hui. Ceux qui se rencontrent par internet. Même Superman ou Batman n'ont pas à affronter ce genre d'angoisse. Eux savent en général parfaitement à qui ils ont affaire.
Vous imaginez Batman en train de surfer sur meetic, pour savoir à quoi ressemblera son futur ennemi ?
_Allez dis-moi plus sur toi
_Ben écoute, j'ai les cheveux verts, j'adore sourire, et j'aime bien jouer.
_Hum coquin. Tu fais du sport ?
_Un peu. J'aime bien courir et toi ?
_Pareil. Mais c'est quoi ton nom ?
_Et le mystère ? Joker. Une autre question ?
_Quand est ce que l'on se voit ?
_Ce soir, devant la banque.


Non, ce qu'il manque à ce genre de RDV déroutant
, c'est une échappatoire. Les ninjas ont un truc pas mal. Une espèce de boule qu'ils lancent par terre et qui, une fois brisée, laisse s'échapper de la fumée. Pas mal hein?
_Heu c'est toi Brigitte ?
_Oui
_Mais sur la photo, c'était pas toi ?
_Si mais en fait j'ai mis une photo de moi quand j'avais 10 ans de moins.
Crac
_Koff koff, mais c'est quoi cette fumée ? Mais où est-ce qu'il est passé ?



Michael Ange


Crédit photo



Et aussi:

Achat pas net

Tu veux mon facebook ?

Présentation

Les blogs qui déblog

Lire la suite

Les films d'horreurs

13 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Télévision & Dessins Animés

Vous avez remarqué ? À propos des films qui font peur. Je sais pas pour vous mais j'ai l'impression que les gens qui font des films d'horreur sont à côté de la plaque.

Ambiance: une bande de jeunes s'échoue dans une maison abandonnée. Il est tard. Pas une âme qui vive à des kilomètres. Jusqu'ici ça va. Ils sont dans la maison.
Comment dans ces conditions peut-on avoir envie de s'isoler ? On s'isole dans une boite de nuit parce l'ambiance devient étouffante. Dans un métro aux heures de pointe parce qu'il y a trop de monde (ou trop de contrôleurs). Dans un supermarché à cause des caddies. Etc.
MAIS PAS DANS UNE MAISON VIDE LOIN DE TOUT ! Tu veux allumer la chaudière ?
Ok mais ensemble. Tu veux faire la cuisine? Pareil.
Tu veux aller aux toilettes ? Heu, ok on t'attend mais on se tire si ça sent trop mauvais.
Tu veux aller faire un tour dehors? Ok, pas de problème mais tu y vas SEUL (et tu nous rends les clés de la voiture avant).

Mais le pire n'est pas là. En ce qui me concerne, dès la première personne disparue, je ne cherche pas à la retrouver, ni à savoir ce qu'elle est devenue. Bon, allez, j'appelle, au moins, une fois. Si il n'y a pas de réponse, c'est qu'elle doit être morte, en tout cas, ce n'est pas moi qui irait vérifier. Moi, en attendant, je file aussi vite que Ben Laden face à un G.I. Le monstre peut toujours sortir et me chercher, je suis déjà allé voir ailleurs si j'y étais.
C'est comme dans « Alien 1». L'extra-terrestre sort du ventre du mec. Et qu'est ce qu'ils font? Ils vont aller chercher la créature. J'aurais été sur le vaisseau, ni une, ni deux, je prends la capsule de survie, et je file à la vitesse de la lumière. On pourra voir une seconde après les mots "THE END" suivis du générique de fin. Le film d'horreur le plus court d'Hollywood et le moins cher aussi. Je ne m'y connais pas en réalisation mais 1 minute 30 ça doit pas être coûteux à produire.

Autre exemple. Un film comme « Scream » mais il n'est pas le seul.
Vous êtes dans une petite ville. Vous entendez qu'un serial-killer se promène dans la ville ou qu'il y a de mystérieuses disparitions. Bref, l'ambiance dans la ville est terriblement angoissante. Et là, seul(e) dans votre maison, vous entendez du bruit dans le jardin.
Que croyez-vous que va faire l'héroïne?
Y'A QUELQU'UN ? QUI EST-LÀ ? demande t-elle en se tenant au milieu de son jardin comme une grosse c.... Je serais un serial-killer, je la zigouillerais juste pour le plaisir de compter une andouille de moins sur la planète.
Moi j'entends un bruit dans le jardin:
1) Je lâche tout. Les chiens, les chats, le canard, le poisson rouge
2) Je ferme tout
3) J'appelle la police, j'allume tout dans la maison et je préviens EDF que c'est pas le moment de faire une grève surprise.
4) Si la police ne vient pas, j'appelle tous mes amis (mais je ne leur dis pas pourquoi sinon ils ne viendraient pas)
5) Je m'arme de tout ce que je trouve dans la maison, flingue, couteau, tampon déjà utilisé, chaussettes sales, etc.


Michael Ange



Et aussi:

James Bond l'espion qui m'a frappé

Dragon Ball Z


La mort

Mort du King of pop

Comment réussir sa rupture avec la vie ?

Lire la suite

La mort

8 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Société

101027 - Le forfait de la dernière heureTout le monde meurt un jour. Et rien n'est plus facile que de mourir. Accident de voiture, maladies, meurtres, grippes A, etc. Alors pourquoi faut-il qu'il y ait des gens, plus pressés que tout, qui décident de se suicider ?
Alors qu'il suffit simplement d'attendre. Quelqu'un a dit "toutes les heures blessent, la dernière tue."
Évidemment, il faut toujours qu'ils y en aient qui ne supportent pas d' attendre. C'est un peu comme ses gens qui ne peuvent pas patienter sagement dans une queue.
"Mais poussez-vous, je vous dis, je veux mourir. Écoutez, je connais personnellement la faucheuse. Elle m'attend là. Je l'avais, il y a cinq secondes encore, au bout du fil. Mais c'est quoi cette organisation ?

Mais le plus éprouvant n'est pas, tellement, pour la personne qui se tue mais pour les proches. Fatalement, ils se posent des questions sur leur compagnie.
"Il a vraiment très mal pris ma réflexion sur ses chaussures"
Ou alors "Mais qu'est ce qui m'a pris de critiquer sa chemise ?"

Ceci dit, pas besoin d'être un proche pour regretter la mort d'une personne. C'est quand même étonnant le nombre de personnes écœurées par le suicide d'une personne, lorsqu'elle est annoncée par le haut-parleur d'une gare de métro ou du RER. Alors que ses personnes, à coup sûr, ne connaissent pas le défunt. Quelle compassion !

Par contre là où ça doit être compliqué, c'est au niveau de la loi. Je n'y connais rien, mais peut-on arrêter quelqu'un qui a essayé de se tuer ? Ben oui, c'est lui que ça regarde.
_Police, déposez cette arme!
_Non, j'en ai marre de la vie, je veux en finir une bonne fois pour toutes.
_Déposez cette arme, ou je vous tire dessus.
_Marre de cette vie à la c... . Je veux que ça cesse.
_Écoutez, si jamais vous utilisez cette arme, je heu je... vous tire dessus, c'est bien clair ?
PAN
_Mais sergent, vous l'avez-vous tué !
_Ben il menaçait sa vie, il fallait bien que je fasse quelque chose !


 
Et aussi:

James Bond l'espion qui m'a frappé

Dragon Ball Z


Les films d'horreurs

Mort du King of pop

Comment réussir sa rupture avec la vie ?

 

Lire la suite

L'être humain, en matière de contraception, pas bête du tout

5 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Société

On dit que ce qui distingue l'homme de l'animal est la conscience. Ou encore l'art, l'humour, la religion, les commerces le dimanche, la cuisine, etc... Oui d'accord et la contraception ?
Vous avez déjà vu un chien mettre une capote avant de monter une chienne ?
Les lapines t-elles prennent la pilule ? Je ne crois pas. Je vois encore mal le chien pendant l'acte en train de dire:
"Mais au fait tu prends la pilule ?"
"Ben non, je croyais que t'avais mis une capote ?"
"On est pas dans la merde, là. Je te préviens si t'as des chiots, j'en veux pas"

Charmant, n'est ce pas ?

Non, les animaux n'ont pas de politique de naissance. Enfin, si il y a en une, mais qui s'applique de manière assez musclé. Chez les félins, par-exemple, le mâle a une tendance viscérale à tuer les petits qui ne sont pas de lui. En général, ce sont les petits de la femelle avec qui il compte s'accoupler. Histoire de laisser plus de chance à sa propre progéniture.
Chez les êtres humains, ce genre de pratique serait assez mal vu.
"Salut toi. Ah tu as des enfants, je peux les voir ? Oh il est mignon. Je peux le porter, dis ? C'est gentil. Oh zut, tu vas pas me croire mais il m'a glissé des mains. Et puis quelle idée de laisser la fenêtre ouverte aussi."
Ouais ça le ferait pas trop.

Non, chez les êtres humains on a eu la bonne idée de couper à la source. Avec les spermicides, par exemple. Du coup, le spermatozoïde est devenu indésirable. Il n'est le bienvenu nulle part. C'est devenu la bête noire. Presque un terroriste. Sauf que ses deux tours à lui, ce sont deux jambes écartées. Et là pareil, il doit pas se tromper, le paradis l'attend en cas de victoire. Si jamais il fait mouche, c'est le jackpot. La vie, quoi. Mais avant ça, y'a le sas de sécurité gardé par les spermicides.
"Eh là vous ! Vous êtes quoi ?
Qui ? Moi.
Oui vous! Avec votre grosse tête et votre long filament.
Heu, moi je suis un globule blanc.
Et c'est quoi cette longue queue ?
Ça ? Faites pas attention, c'est la dernière mode qui vient d'Italie, tout le monde met ça là bas. C'est bon je peux passer ?


Non, le pire, pour notre petit spermatozoïde, c'est pas le spermicide,
c'est la capote.
Récit:
Il est 22H30, moi et mes potes, on est tout excité, tout le monde a senti que ce soir, ce serait pas comme les autres. Là haut je sais pas ce qui se passe, mais je sens qu'on va sortir ce soir. Déjà, on a vu quelques molécules de Gin et de Redbull passer tout à l'heure. Ah, qu'est ce que je disais ? Le fax vient tout juste de tomber. La hiérarchie veut une érection. Eh ben c'est parti, mon kiki. Oula, ça se resserre autour de nous. On va être bientôt être expulsé. BANG. Allez vite, faut que je me dépêche moi. Mais pousse toi bordel. Quand vous êtes le plus rapide, il y en a toujours un pour essayer de s'agripper à votre queue. Vite, j'y suis presque. Aaaaah, mais c'est quoi ce truc, bordel. Je peux plus avancer. J'suis coincé et les autres qui arrivent derrière. Barrez-vous les gars, c'est un piège!!! On s'est fait rouler. J'aurais mieux fait de rester couché, moi.


Michael Ange



Et aussi:

La mort

Net-Dating

Comment réussir sa rupture avec la vie ?

Les plans sexes

Lire la suite

Quiz pour les folles des blacks (7/7)

4 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange

Suite au succès du quiz à Geek et à blonde, voici la publication d'un nouveau quiz. Mais pour les amies des noirs.
Ton petit ami te dit qu'il est antillais pour se la raconter, mais tu as un doute.
Fais lui passer ce test.

7ème question. Ton gars c'est plutôt:

1. Charlie (mais sans Lulu)

2. Eddy Murphy

3. Moi, non je déconne (on a bien le droit d'essayer). Au choix Denzel W., Will S., Tyson Beckford (ci-contre) ou que sais-je, les blacks stylés sont tellement nombreux.


Un maximum de 1: Au cas où tu ne l'aurais pas vu ton gars est blanc. Tu es donc invité de toute urgence à le changer.
L'avantage, c'est que personne ne va te le voler. L'inconvénient, c'est qu'il ne donne pas envie d'être volé.

Un maximum de 2: Tu as un beau spécimen de chocolat au lait. C'est bon pour l'hiver mais ça ne tient pas trop l'été. Garde le en attendant de trouver mieux.

Un maximum de 3: Tu as entre les mains un BLACK, un vrai de vrai. Surtout ne le perds pas. Bon, c'est vrai, il va un peu, beaucoup, voir ailleurs. Mais bon, qui a dit que la perfection était de ce monde ? Tsss, vous êtes jamais contente.

Et pour celle qui ne serait pas convaincue, preuve en image


Michael Ange



Et aussi:

Les blacks

Mort du King of Pop

Quizz pour blondes

Quizz pour Geek

Lire la suite

Quiz pour les folles des blacks (6/7)

4 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange

Suite au succès du quiz à Geek et à blonde, voici la publication d'un nouveau quiz. Mais pour les amies des noirs.
Ton petit ami te dit qu'il est antillais pour se la raconter, mais tu as un doute.
Fais lui passer ce test.

6ème question. Quand vous êtes à l'extérieur:

1. Il est sage comme une image

2. Tout ce bouge saute sur lui

3. Il saute sur tout ce qui bouge

La suite du questionnaire c'est ici

Lire la suite

Quiz pour les folles des blacks (5/7)

4 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange

Suite au succès du quiz à Geek et à blonde, voici la publication d'un nouveau quiz. Mais pour les amies des noirs.
Ton petit ami te dit qu'il est antillais pour se la raconter, mais tu as un doute.
Fais lui passer ce test.

5ème question. Quand il y a de la musique:

1. Il demande ce que c'est

2. Il bouge, certe, mais comme s'il avait un balai dans le c..

3. Ses petites fesses s'agitent magniquement de gauche à droite


La suite du questionnaire c'est ici

Lire la suite
1 2 > >>