Oui, on peut rire de tout !

Avoir la carte Orange et être vert !

17 Avril 2010 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Société

101027 - Les voies de Dieu sont vraiment impénétrablesTout a commencé il y a une dizaine d'années. J'étais mince, j'étais beau mais je sentais l'odeur du poulet chaud, dans mon RER.

Et avec mes premiers déplacements j'apprenais alors que l'important pour être à l'heure n'était pas de partir à point mais d'éviter les transports en commun.

Mais à la réflexion, les soucis inhérents au bus et au train présentaient et présentent toujours quelques avantages: avoir une excuse pour arriver en retard. En tout cas, c'est toujours plus vendeur que:”je n'ai pas cru mon réveil quand il m'a dit qu'il était 7H. J'ai cru qu'il me faisait une blague

Alors autant reprendre les annonces plus sérieuses de la RATP quand elle vous dit que:“Suite à l'accident très grave de voyageur le trafic sera perturbé”. Il suffit ensuite de ne pas trop en rajouter:

Patron, je ne crois pas que vous vous rendez bien compte. Je ne suis pas à la bourre à cause d'un banal problème d'oreiller sinon je ne tenterais même pas de me justifier mais à cause d'un accident de voyageur ! Et qui plus est, TRES GRAVE. Bon déjà "grave" c'est heu grave mais très grave... Le type doit être mort trois fois, c'est pas possible autrement. Et vous, vous êtes là à chipoter pour une demi-heure de perdue. Vous voulez que je vous dise ? Vous êtes grave !

 

Mais il ne faut pas oublier la SNCF quand elle vous annonce aussi: “Trafic fortement ralenti cause chute de caténaire”...

Oui un caténaire chef. Ben il est tombé, qu'est-ce que voulez que je vous dise ? Quand ça tombe, ça tombe et moi, pauvre usager, je subis et j'arrive à contrecoeur avec une heure de retard. Quoi ? Une heure ET demie de retard, pardon. Ah si je tombais sur ce caténaire, je lui apprendrais la vie moi. Se mettre à avoir des malaises quand les gens sont pressés.

 

Mais le plus agaçant, c'est encore, sans comparaison, la grève. Il faut en distinguer deux:

Celle qui est annoncée. Avec celle-ci, on a le temps de se préparer. Les plus valeureux se lèveront tôt pour ne pas arriver trop tard au travail. En même temps, grève oblige, ils pourront partir plus tôt...mais pour arriver tard (vu qu'il y a la grève).

Et il y a la grève surprise. C'est facile à la reconnaître: elle tombe au moment où vous avez le plus besoin de vous déplacer. Évidemment, il faut le savoir, les cheminots ne le savent pas eux-mêmes qu'ils vont faire une grève. Quoique...

- Put... pas envie de bosser aujourd'hui

- Tout pareil. J'aurais bien posé ma journée mais j'ai plus de jours.

- Ouais moi aussi.

- Huuum.. il fait beau et si on faisait grève ? Comme ça on l'aurait notre après-midi !

- Arrête tu déconnes. On fait pas grève comme ça sans raison. Il faut un motif, une revendication, qui bloque depuis un moment avec la direction.

- Ouais t'as raison. Ah zut, ils ont toujours pas mis de touillettes pour le café.

- QUOI ?! La direction pense peut-être qu'on va s'amuser à mélanger le sucre dans le café avec notre simple doigt au risque de se brûler ? Ces conditions de travail sont inacceptables et humiliantes pour nous autres cheminots ! C'est la goutte d'eau qui fait déborder le gobelet ! CAMARADE, c'est la grève !!

 

Mais parfois, il faut admettre qu'ils font des efforts. Si, si. Par-exemple quand le train s'arrête soudainement.

Le conducteur, prévenant comme tout, nous informe alors: “Mesdames et messieurs le train s'est arrêté quelques minutes pour régulation de trafic.” C'est très professionnel de nous tenir au courant du désagrément.

Pour prendre un parallèle, c'est comme si, à l'intérieur d'un ascenseur, votre voisin de cabine vous annonçait: “Monsieur, je tiens à vous prévenir que j'ai pété pour régulation du transit intestinal”. C'est pareil, soyez compréhensif: on était pas obligé de vous tenir au courant.

 

Et puis à la fin d'un incident, toujours cette sempiternelle et très agaçante signature: “Merci de votre compréhension”. Mais qui s'amuse à leur dire qu'on voulait être compréhensifs ? Nous imposer un désagrément et nous remercier ensuite pour une très hypothétique compréhension c'est un peu facile.

- Alors Tony, on prend sa douche tout seul. Et sans maton en plus ?

- Non Olivier. S'il te plaît non. Je ferai tout ce que tu voudras mais ne me viole pas !

- Désolé Tony, ça n'a rien de personnel. Mais 10 ans que je suis dans cette prison. Et sans filles... mais ne t'inquiète pas, si t'es pas trop farouche moi et mes potes on essayera de pas trop t'abîmer. Merci de ta compréhension pour la gêne occasionnée.

 


Et aussi:

 

Rentre Avec Tes pieds

 

Venu de la planète Sarkon: Nicolas Sarkozy

Y'a t'il un terroriste dans l'avion ?

 

Lire la suite

Le téléphone pleure et ma facture chiale (1/2)

2 Avril 2010 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Société

101102---Quand-le-crime-paie-son-forfait.jpgAujourd'hui ne pas avoir de téléphone mobile, c’est un peu comme être prêtre  sans avoir jamais tripoté un enfant:  les gens se demanderont toujours avec inquiétude quand est-ce que vous franchirez le pas.

C’est étonnant quand on sait que le mobile n’a pas toujours eu cette place dans notre société. Fut une époque, quand même, où vous n'aviez rien: lorsque vous organisiez un rendez-vous, il fallait aussi compter sur la chance car une fois dehors, sans mobile, le moindre retard, la mauvaise rue et c'était foutu. Et, pire, quand c'était un plan fesse: on avait vite fait de pas-niqué. Il fallait donc être très précis lors de l’organisation d’un rencard:

Je serais à 12H00 devant le café de la gare. Tu m’attends jusqu’à 12H015. Si à 14H, je ne suis pas là tu vas à la gare et tu vas m'attendre devant le distributeur de boissons. Attention, il y en a deux, ne confonds pas avec le distributeur de préservatifs qui est à l’étage. Si à 15H, je ne suis toujours pas là (motivé quand même la fille), va stp à la cabine téléphonique qui est dehors. Là tu appelles chez moi (mets des pièces c'est pas gratuit ces machins) et tu demandes à ma mère de venir me chercher dans ma chambre: il y a des chances que je me sois endormi devant la télé (équivalent de l'internet à l'époque). Tu as tout noté Nath ? Nath ? Allô ? Mais remets des pièces crevarde !

 

Et puis il y eut le Tam-Tam. Non pas le tambour, quoique pour communiquer c’est quand même plus rock n'roll, mais le petit récepteur électronique GSM. Mais je vais être honnête: je n'ai jamais vraiment compris comment fonctionnait ces engins. Trop compliqué pour moi. Ce n'est qu'après coup que j'ai pigé.

En fait vous communiquiez à vos correspondants un numéro. Le numéro Tatoo. Et ils vous appelaient ensuite dessus pour vous prier...de les rappeler. On se demande encore ce qui a manqué à son succès.

 

Vous aviez aussi le Bi-Bop. C’était pas mal comme produit. Il fallait seulement être à côté d’une cabine téléphonique pour recevoir un appel. Donc en plus du mobile, il fallait acquérir une cabine téléphonique (de préférence portable). Comme il n'était pas possible de trouver une housse de protection qui allait avec la cabine, le Bi-bop a fait un flop.

 

 Alors je suis passé directement au GSM que nous connaissons tous. Et c’est vrai qu’aujourd’hui on ne peut pas concevoir de s’en passer plus d’un jour. Un mec comme Jack Bauer l’agent secret américain de la série 24H/série limité, lui, n’aurait pas tenu une seule seconde sans mobile. Comment aurait-il pu attendre d’être chez lui pour écouter ses messages ? Vous imaginez si cela avait été le cas ?

Jack, c'est Bill. Surtout ne viens pas dans l'entrepôt. C'est un piège. Nos renseignements indiquent qu'il est rempli d'irakiens qui veulent te faire la peau. Les mêmes que tu avais obligé à se déguiser en pom-pom girls à Guantánamo .

Alors avec mon premier portable, j'ai connu  suite ici...

 

 

Et aussi:


Vous avez demandé un suicide ? Ne quitez pas !

 

Michael Ange et son iPhone présentent "Recharge Fatale"

 

Achat pas net


Lire la suite

Le téléphone pleure et ma facture chiale (2/2)

2 Avril 2010 , Rédigé par Michael Ange

101030 - Jobs save the queenAvec mon premier portable, j’ai connu SFR avec ces 1H+1H soir et week-end. En fait ils auraient dû appeler leur formule 1H+1H avec-le-service-client-pour-comprendre-la-facture. J’ai ensuite essayé Bouygues Télécom. À l'époque, c’était l’opérateur qui proposait les forfaits les plus économiques. Faut dire aussi qu'on ne captait que très rarement avec lui, alors on ne risquait pas de dépasser son forfait.

 

Du coup, c'était aussi les premiers à proposer  indirectement un service de géolocalisation. Explications: comme dans une ville, il n'y avait pas beaucoup d'endroits où ça captait (en général le centre-ville), quand vous receviez -enfin- un appel, vous n'aviez pas besoin de préciser où vous vous trouviez...

- Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de Michael. Si vous entendez ce message je dois m'être certainement éloigné du centre-ville pour retourner chez moi. Laissez-moi un message, je vous rappellerai dès que je serais de retour au centre-ville.

 

 Tout le contraire de maintenant puisque les opérateurs ont, depuis, faits des efforts pour tenter de couvrir toute la France. Toute ? Non. Car certains petits villages résistent encore et toujours aux opérateurs.. Ceci dit, en dehors de ces irréductibles zones blanches, on est aujourd'hui capable d’avoir du hors forfait à peu près n’importe où en France. On ne le dira jamais assez: le progrès ne vaut que s’il est payé par tous.

 

Sauf que si tout le monde accepte de payer, il reste quand même des pommes de discorde pour nos opérateurs. Les antennes relais par-exemple. Les gens appellent pour se plaindre qu'il y en a une juste au dessus de chez eux. Alors on l'enlève. Et bien ils écrivent ensuite (vu qu'il y a plus d'antenne) pour se plaindre que ça ne capte pas chez eux. Alors l’opérateur installe une antenne relais au dessus de chez eux...

 

Mais les opérateurs se sont depuis rattrapés avec la fameuse carte 3G au forfait illimité*(*mais limité). L’offre était quand même révolutionnaire: c’est la première fois que l’on proposait de l’illimité mais limité. Il fallait oser, non ? Autant proposer du sexe platonique ou encore un bronzage éclaircissant...

Ça n’a pas eu l’air d’embêter plus que ça les gens. Mais il en aurait été autrement si une marque de préservatifs  par-exemple avait osé présenter une offre similaire:

 

 

Durex protège des maladies transmissibles*   

  

*Depuis un pénis compatible. Voir liste des sexes compatibles en pharmacie. Hors sida et chaude pisse. Protection valable dans le cadre d'une relation physique consentie et non lucrative entre deux personnes de sexe différent.

 

Mais ne soyons pas trop dur avec eux. En ce moment, la 3G leur donne beaucoup de soucis. Après avoir proposé des forfaits illimités 3G pour les téléphones, le réseau commence à être saturé. Les opérateurs, les pauvres, ont en effet découvert, ils ne s’en doutaient pas, que l'on lorsqu'un client prend un forfait 3G que ce dernier, tenez-vous bien, l’utilise. DINGUE ! Les gens abusent quand même. Heureusement que nos chers opérateurs ne font pas pareil.

 

 

Et aussi:

 

Revenir au début de cet article

 

Vous avez demandé un suicide ? Ne quitez pas !

 

Michael Ange et son iPhone présentent "Recharge Fatale"

 

Achat pas net


Lire la suite