Oui, on peut rire de tout !

James Bond, l'espion qui m'a frappé

22 Novembre 2006 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Cinéma

101030 - Jobs save the queenLa violence gratuite comme tout le monde je la connais. J'ai fait sa connaissance dès mon adolescence. Heureusement d'ailleurs ! À cette époque ma famille et moi n'étions pas bien riche. Alors la violence c'était bien si elle était gratuite. Contrairement aux soins qui, eux, étaient payants.
La violence gratuite ça revenait cher finalement.

Mise à part la question financière je ne supporte pas la violence aussi en raison de la douleur qu'elle engendre. J'aime pas avoir mal. Je n'aime tellement pas ça que ça me rendrait lâche. C'est pour cette raison que je n'aurais pas pu être agent secret en raison des séances de torture à supporter. Agent Secret ? Moi ? Et puis quoi encore ? Je me vois mal souffrir pour des secrets d'états. De toute façon au premier pincement, brulure ou quoi ce soit de ce genre je balance tout. Je dirais toute la vérité rien que la vérité. Je le jure mais svp pas de torture.

Prenons James Bond, par exemple, histoire de rester dans l'actualité, et comparons. Lui c'est l'espion anglais au service de sa majesté. Moi, étant français, je serais sous le commandement de Nicolas Sarkozy. Déjà là c'est niet. Moi prendre ne serait-ce, allez, une petite claque pour notre président ? Quelle blague ! Si encore c'était, je sais pas moi, allez, pour Barack Obama. Oui, pourquoi pas. Attention j'ai pas dit que je mourrais pour lui. Faut pas déconner non plus. Mais la pilule serait plus facile à avaler que pour le président français.
- Dis nous tout ou tu vas souffrir avant de mourir
- Jamais
- Ok les gars. Apportez la pilule bleue
- Non pas la pilule pas la pilule "j'aime mon président Sarkozy"
- Si ça t'apprendra.
- Vous pouvez courir pour que j'ouvre la bouche
- Qui t'a dit qu'elle rentrerait par la bouche ?
- Nooooooooon pas ça !


Oui très peu pour moi. Ceci dit soyons juste les séances de tortures sont les parties les plus désagréables du métier. Il en existe de plus agréable. Quand je vois le James Bond appelons le JB (marrant on dirait une marque d'alccol) se taper deux gonzesses par film je me dis quand même agent secret c'est pas mal.
Sans parler des voyages, des gadgets, des BMW et quand c'est pas des BMW c'est des Aston Martin. C'est à se demander si les services secrets de sa majesté ça n'est pas des services Bling-Bling.

Mais pour être JB faut pas avoir peur de tuer. D'ailleurs on lui demande de tuer. Avec classe (c'est un anglais tout de même) mais il faut qu'il tue. C'est pour cette raison qu'on lui donne un "permis de tuer". Un permis de tuer ?! DINGUE, ça sonne comme "permis de conduire" mais là c'est pour le meurtre. Et est-ce que ça se passe pareil pour l'obtention du dit permis ?
" - Attention Monsieur Bond nous sommes en Aston avec roues cloutées. Vous êtes à un feu rouge mais passe un coréen. Que faites-vous ? Bravo Monsieur Bond c'est une bonne réponse vous lui roulez trois fois dessus. La première fois pour le boulot la seconde pour le plaisir et la troisième pour la reine. Good save the queen.
Attention Monsieur Bond voilà un russe. Tuez le Bond mais tuez le. Voilàààà.
PLUS A DROITE Monsieur Bond serrer plus fort avec votre main droite Monsieur Bond vous voyez bien qu'il respire encore. Allons voyons.


C'est pas terrible Monsieur Bond alors récapitulons. Un Zéro, un zéro et un 7. Ah tiens ça fait 007. Mais c'est votre nom ça aussi ha ha ha ha. Bon heu blague à part vous ne l'avez pas votre permis Monsieur Bond. Et permettez moi de vous dire qu'entre nous je n'ai jamais eu de candidat aussi bête. C'est James Blonde qu'on devrait vous appeler ho ho ho Elle est bonne aussi celle-là ! James BLONDE ! En plus avec vos cheveux vous.. Non Monsieur Blonde pardon Bond que faites-vous avec ce pistolet ? Non ne tirez pa..aarrrgh.

 


Et aussi:

Dragon Ball Z

Don't touch Black Eyed Peas

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article