Oui, on peut rire de tout !

Cellule 211

10 Août 2010 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Cinéma

Affiche-de-film---Cellule-211.jpgIl y a prison et prison. Prenons les prisons américaines par-exemple. Là bas ça ne plaisante pas. Et que ça viole, et que ça poinçonne, et que ça viole, ah zut c’est "vol" que je  voulais écrire et pas à nouveau "viole". Remarquez, il y a bien certains qui ont dû se faire violer ET voler en même temps. C’est dire la sauvagerie de l'univers carcéral:  vous vous faîtes entubés deux fois dans le même quart d’heure. C'est peut-être de là d'où vient l’expression: « passer un mauvais quart d’heure ».

Bref, passons. Et il y a les prisons françaises. Qui ont l’air un peu plus cool. Attention, je ne dis pas que c'est le club Med ou celui de Dorothée mais l'ambiance y est nettement plus détendue. Faut dire que dans une prison française, qu’est-ce qu’on risque d’y retrouver surtout ? Un pauvre trafiquant, un supporteur du PSG, un sans-papiers, un internaute (quelle idée aussi d'aller télécharger Johnny Hallyday). Et même en cherchant bien, dans les cellules hautes sécurités pour les détenus dangereux par-exemple, c'est un trésorier d’un parti politique, un tueur d’enfant, ou pire un supporteur du PSG en fin de saison (c’est les pires car ils comprennent à ce moment là que leur équipe ne sera pas championne de France pour la énième année consécutive) que vous pourrez trouver dans les geôles françaises.

 

Alors si vous vous demandez, avec tout ça, à quoi peut ressembler une prison espagnole et bien allez voir Cellule 211. Évidemment c’est toujours pas le Club Dorothée mais l’ambiance y est plus chaleureuse. C’est l’Espagne quand même ! Par-exemple en France, si vous refusez une cigarette à un mec vous risquez très probablement de vous prendre un coup de couteau. Alors qu’en Espagne, vu le prix dérisoire des cigarettes c’est l’inverse. On ne vous plantera pas un couteau dans le ventre sans vous avoir offert avant une cigarette. C’est une autre façon de voir la convivialité.


Et à part s'entretuer comment s'occupent les détenus espagnols ? Aux states, on le sait, ils jouent aux pokers. En France, plus snob, c'est au scrabble (le monopoly n'a pas un franc succès à cause de sa "case prison"). Et en Espagne ? Ben ils bouffent des crevettes. Ne riez pas, les fruits de mers c’est un sujet très sérieux chez nos voisins hispaniques. Mais qui, en revanche, est loin de faire marrer les crevettes.

Bien entendu, ils ne font pas que manger dans le film. Et pour vous en parler un peu du film, c’est l’histoire d’un gardien fraîchement embauché et qui, par zèle, décide de visiter la prison un jour avant son arrivée. Oui, je sais, complètement con le gars. C’est comme si un chirurgien décidait de visiter le cimetière père-Lachaise un jour avant de commencer à travailler à l’hôpital ou si un prêtre faisait un stage de gynéco-pédiatrie dans une maternelle avant de débuter son service ecclésiastique... Et manque de chance pour notre zélé gardien, c’est exactement ce jour là que les détenus décident de fêter la « mutinerie day ». Je n’en dirais pas plus, histoire de ne pas vous gâcher le film. Juste me permettrais-je de préciser que Cellule 211 est un film à déconseiller aux plus jeunes et aux crevettes.

 

 

Et aussi:

 

Pyjama en papier et prison en toc

 

Koh Lanta 2009 (version Trash)

 

Destination Finale

 

Percy Jackson: le film qui s'attire les foudres

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article