Oui, on peut rire de tout !

Élections sénatoriales

25 Septembre 2011 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Actualité

Cette année, les sénatoriales promettent de nous réserver de belles surprises. La droite, traditionnellement majoritaire, pourrait se voir ravir sa place de leader au profit de la gauche. Pour rappel ou pour les ignorants, le sénat est le pouvoir législatif. Celui qui vote les lois. Alors me direz-vous, puisqu'il est question de "voter les lois", les mêmes qui vont organiser notre vie, nous devrions pouvoir participer... Oui mais non en fait.

Explications: en France, la liberté de voter les lois (ou les proposition de lois) est comme un forfait téléphonique illimité de 6h ou une eau minérale venant du robinet. Oui très relative car ceux qui élisent les sénateurs sont des grands électeurs dont la majorité des français, c'est bateau, ne font pas partie. 

Autre détail à savoir de ce système "démocratique" le profil type du sénateur  (celui qui décide pour nous donc) est, ce qui est logique, extrêmement représentatif de la population, à savoir: jeune (25% des membres ont plus de 70 ans), mixte (76 % sont de sexe masculin), disponible (69% ont un autre mandat local).

Mais le propos de ce billet n'est pas de présenter cette administration aussi économe qu'un Mac-Addict dans un Apple Store (327,7 millions d'euros versés par l'Etat au Palais du Luxembourg en 2011 auxquels s'ajoutent 18,5 millions d'euros de fonds propres) mais seulement de dresser un portrait de quelques-uns des nouveaux visages qui composeront peut-être les 170 sénateurs. 

Tour d'horizon sur ces candidats en lice pour 2011 capable d'apporter, nous l'espérons, par leur jeunesse et leur sang frais, une vision nouvelle au sénat.

 

Galilee.jpg

Galilée. Cet homme qui n'est plus à présenter compte bien se faire remarquer. Fermement convaincu que la terre est ronde, cet étonnant réformiste veut sortir le sénat de sa léthargie.

Idées de campagne: séparation de l'église de l'état; droit de vote pour les femmes.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gandalf-N_B.jpg

Gandalf. Avocat des causes très perdues, ce jeune homme est aussi fougueux que ses idées.

Convaincu que Marine Le Pen n'est pas la seule créature maléfique qui peuple ce monde, il compte s'installer au Sénat afin de faire émerger un projet de guerre contre l'axe du mal.

Idées de campagne: inscription de la magie comme option obligatoire à l'école, reconnaissance des droits des nains.

 

 

 

 

 

pere-Noel.jpg Le père Noël. Probablement un des candidats les plus ambitieux mais aussi un des plus jeunes, ce fer de lance du parti communiste dont il aborde les couleurs n'est pas avare en promesses. Saura t-il toutes les tenir ? Réponse après les élections.

Thèmes de campagne: dotation d'une bourse pour les étudiants mais aussi les lycéens, les étudiants, les collégiens, les chômeurs, les travailleurs, les chefs d'entreprises, les professions libérales etc.

 

 

 

 

judas-2.jpgJudas. Ce proche d'Eric Besson est l'outsider de cette élection sénatoriale. Son programme n'est connu que de lui-même. Cet homme de l'ombre pourrait être la surprise de cette fin de week-end.

Thèmes de campagnes: cours de comédie obligatoire dès la maternelle, alléger les procédures divorce pour cause d'infidélité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: Wikipédia, Médiapart

 

 

Et aussi:

 

Dis papa, ça ressemblerait à quoi un meeting de pédophiles ?

 

Venu de la planète Sarkon: Nicolas Sarkozy

 

Drôles d'actualités (14) - Numéro spécial "affaire Woerth-Bettencourt"

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article