Oui, on peut rire de tout !

Lettre ouverte à Mark Zuckerberg

25 Septembre 2011 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Internet & Réseaux Sociaux

Bonjour Monsieur Zuckerberg,

Vous avez, il y a quelques temps de cela, fait évoluer votre service de réseau social Facebook. Et c’est normal pour une web-société axé vers l’internet dit « 2.0 ». Je me permet juste de revenir sur une ancienne fonctionnalité de votre réseau à savoir « la suggestion d’ami ».

Un jeune homme de ma connaissance et ami sur Facebook dénommé Antoine Laquestion a eu la désagréable surprise de se voir proposer Tristane Bannon comme amie. Il se trouve que cette jeune et charmante personne se trouve être également mon amie sur Facebook (ce qui pourrait expliquer les choses)

Antoine que je connais un peu n’a, évidemment, aucune animosité contre cette personne. Néanmoins, il aurait souhaité que cette suggestion se fasse, comment-vous dire, de manière moins électronique, moins virtuelle. Comprenez-vous ? Autour d’un verre par-exemple. Attention, nous ne vous demandons nullement de jouer les entremetteurs. Diriger une entreprise américaine comme Facebook doit être une activité assez chronophage sans que vous ayez, en plus, à introduire personnellement les utilisateurs de votre réseau entre eux. Et il va sans dire que vous ne connaissez pas Tristane Banon sauf peut-être si vous vous passionnez pour nos faits-divers hexagonaux mais là n’est pas la question (poke laquestion).

Non, mais ce que mon ami, Antoine, souhaite c’est que votre service arrête de lui proposer des amis qu’il ne connait pas. Accéder à cette requête présenterait le double avantage de me permettre de ne plus me retrouver dans une situation très gênante entre deux personnes de mon entourage.
Rassurez-vous, Monsieur Zuckerberg, Tristane est en ce moment trop occupé à mener campagne pour s’être rendu compte du courroux très tonitruant d'Antoine. Et je prendrais le soin de vous épargner les noms d’oiseaux qu’il a eu à l’encontre de votre réseau social.

Voilà, en espérant que ma demande trouve une réponse positive, je vous souhaite une excellente semaine.

Michael Ange

 

 


 

Hello Mr. Zuckerberg,

You have some time ago that, is changing your social networking service Facebook. And it is normal for a web-based company to the Internet called "2.0". I can just go back to an old feature in your network that is "the suggestion of friend."

A young man of my acquaintance and friend on Facebook called Antoine Laquestion had the unpleasant surprise of being offered Tristane Bannon as a friend. It turns out that this young and charming person also happens to be my friend on Facebook (which may explain things)

I know Antoine has a little bit, of course, no animosity against that person. However, he would have liked this suggestion is done, how you say, a less electronic, less virtual. Do you understand ? A drink by-example. Attention, we ask you not to play matchmaker. Running a U.S. company like Facebook should be a fairly time-consuming activity without having, in addition, introduce personally identify users in your network between them. And it goes without saying that you do not know Tristane Banon except perhaps if you are passionate about our news items hexagonal but that is not the issue (poke laquestion).

No, but what my friend, Antoine, wish is that your service will stop him any friends he does not know. Accede to this request would have the double advantage of allowing me not to find myself in a very awkward situation between two people around me.
Rest assured, Mr. Zuckerberg, Tristane is currently too busy campaigning for realizing the most thunderous wrath of Anthony. And I would take care to save you the names of birds he had against your social network.

So, hoping that my request is a hit, I wish you a great week.

Michael Ange

 

 

Et aussi:

 

Tu veux mon Facebook ?

 

Face d’âne ou facebook ?

 

Dénonciation par email: c'est coooool

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article