Oui, on peut rire de tout !

Sans identité ou l'histoire d'un homme en carence de poissons

16 Mars 2011 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Cinéma

Affiche-du-film-sans-identite.JPGSi vous cherchez un film plutôt original allez voir Sans identité. C’est l’histoire d’un américain qui part en Allemagne. Déjà il commence mal ce film. Mais quelle idée de partir en Allemagne ?! Et pourquoi pas Argenteuil pendant les émeutes tant qu'on y est ? C’est tout aussi touristique. Pour ceux qui l’ignorent, et on le voit dans le film, les allemands ont probablement la langue la plus agressive au monde ! Merkel, Schröder pour citer quelques allemands célèbres ont juste un nom évoquant des explosifs. Non sérieux, si l'Allemagne veut être un jour un grand pays, elle doit songer sérieusement à changer de langue (pourquoi pas du français, c'est joli, non ?).

Pour l'anecdote, j’ai eu deux aventures avec des allemandes qui se sont, les deux fois, mal finies. À chaque fois qu’on était bien ensemble, il fallait qu’elles me balancent dans leur langue belliqueuse: « Ich liebe dich » avec une sonorité Dark Vardienne. Forcément, me sentant agressé j’ai appelé la police. Brrr. Je t’en foutrais moi des ichliebedich.

 

Pour en revenir à notre synopsis il arrive à notre héros Martin Harris (c’est quand même plus sympa de porter le nom d’une viennoiserie que d’une arme, ça rend le personnage plus tendre) un truc assez sympa: il zappe complètement sa copine lors de son voyage en Allemagne. C’est assez pratique quand on veut s’en débarrasser. Quand on pense à l’angoisse que l’on peut se faire à  l’idée de rompre et voilà qu’un scénariste trouve là dessus une idée brillante: perdre la mémoire lors d’un accident de voiture. Évidemment, avant de vous précipiter sur un platane, sachez qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un crash en bagnole pour perdre la mémoire. Mais c’est quand même plus crédible pour prétexter une profonde amnésie:

- Mais tu ne te souviens vraiment pas de moi ? Ça fait deux ans qu’on est ensemble. Tu m’en as voulu il y a une semaine parce que j’ai critiqué le ragoût de ta mère.

- Désolé, je vois pas

- Mais si. Un ragoût infâme, tu m’excuseras. Et le soir, on avait une violente dispute parce que je t’avouais que  j’avais couché avec ton meilleur ami

- Désolé mais je ne vois toujours pas mais si ça peut vous faire plaisir je peux vous en coller une.

 

Et tout l’art de ce thriller américain est de manier habillement suspense et adrénaline. Le genre de production américaine où chaque détail à son importance quand le héros au nom de brioche essaye de retrouver la mémoire.

- qui a pété qui ? Essayez de vous souvenir Martin. QUI ?

- mais je ne sais pas. C’est le black-out total !

- essayez de vous souvenir bon sang ! Ça sentait quoi ? Les œufs pourris ? Des chaussettes de célibataire ? Du président ? Je parle du personnage pas du camembert évidemment.

 

Sans aller jusqu’à là, cette perte de mémoire a des conséquences beaucoup plus fâcheuses dans notre histoire. Pendant que Mister Harris, l’ami du petit déjeuner, tente de rassembler ses souvenirs, un homme a non seulement pris son identité mais aussi sa femme (moi ça m’aurait pas plu). Évidemment comme c’est un film américain l’homme en question veut ni plus ni moins que le tuer.

Il n'en faudra pas plus à notre héros pour être complètement désorienté. On peut imaginer que l'acteur principal s'appelant Harris le producteur a longtemps hésité entre "Sans identité" et "Pain perdu".

L’histoire se serait déroulé en France avec moi, par-exemple, qui perd la mémoire la tournure aurait été bien différente.  Moins dramatique. Vous imaginez si je devais essayer de me souvenir de mon activité de blogueur timbré ?

- essayez de vous rappeler. N’importe quoi. Un nom, une adresse.

- je me souviens juste d’un nom. Toto. Je sais qu’il va aux toilettes. Mais pour faire quoi ? Je l’ignore totalement.

- vous pensez qu’il y va pour quoi ?

- je ne sais pas je vous dis. Pas pour cuisiner. C’est certain.

- ça sent mauvais cette histoire

- à qui le dîtes vous ? J’ai ce bout de papier où j’ai écrit il y a 24 heures, avant que je perde la mémoire ceci: "traces de cirages lol"

- traces de cirages ?

- Mais à quoi pouviez-vous bien penser lorsque Toto se rendait aux toilettes nom de dieu ?

- Je sais pas et, ça, ça fait chier !

 

 

 Et aussi:

 

Les films d'horreurs

 

James Bond, l'espion qui m'a frappé  

 

Destination finale

 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

polo 28/03/2011 14:41



"Bon sens", pas "Bon sang" - SVP, attendez un peu que Capello soit froid avant de faire de telles fautes ..



Michael Ange 28/03/2011 15:10



Huuuum sauf erreur de ma part, c'est bien "Bon sang" :-)


http://www.jesuiscultive.com/spip.php?article479


http://fr.wiktionary.org/wiki/bon_sang


 


Capello peut reposer en paix ;-)



Geckobleu 17/03/2011 10:24



C'est sûr que "Pain perdu" aurait été moins accrocheur. En même temps, on pourrait imaginer une trilogie efficace: l'histoire d'envahisseurs alimentaires belliqueux qui diffusent un
virus hyper calorique pour maîtriser l'humanité... Opus 1 "Pain perdu" ou l'envahissement de la planète, Opus 2 "les révoltés du bounty" ou les terriens obèses se rebellent et
Opus 3 "Mars attack" ou les agresseurs se rassemblent en une guilde de la sucrerie particulièrement menaçante... Finalement tout ça est assez réaliste. Manque plus que "Coke en stock"...



Michael Ange 17/03/2011 11:00



...Oui, c'est une idée...Tout se passe bien pour toi lol ?


"Finalement tout ça est assez réaliste" Heeuu comment te dire ? Non mdr.


 


Va vfalloir que je fasse gaffe. Sur le terrain de la folie, il commence y avoir de la concurrence :-)