Oui, on peut rire de tout !

The Descent

26 Octobre 2009 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Cinéma

Pour ceux qui sont passés à côté, The Descent 2 est sorti.
Alors de quoi ça parle ? Il faudrait d'abord revenir sur le numéro 1. C'est l'histoire de six grosses connes qui...pardon, je m'échappe. Inutile de commencer à être méchant pour parler de de ce film. Reprenons. C'est l'histoire de six adorables connes qui, pour se changer les idées, décident...de faire de la spéléologie.
C'est le premier truc qui me chiffonne. Moi, quand je vais me changer les idées, je vais, par-exemple, je sais pas moi, tiens, au parc Astérix mais je me dis pas: "Zut il pleut. Que faire ? AH TIENS ! Et si j'allais faire un tour sous terre". J'imagine que quand elles s'ennuient grave, elles doivent se dire aussi:"Y'a pas d'ambiance et si on jouait avec de la dynamite ?"

Alors bien évidemment, comme c'est un film qui fait peur, une fois sous terre, non seulement elles se perdent comme des grosses... pardon comme d'adorables connes mais, en plus, la grotte abrite, c'est vraiment pas de pot, des vilaines créatures mangeuses de femmes. Moi, je dis, ça serait pas arrivé si elles étaient parties tranquillement au Parc Astérix. À part une baffe ou deux, c'est gentil comme tout un gaulois. Mais non, il a fallu que la plus bête -dans la version française, il parait qu'elle s'appelle Ségolène - propose de visiter une caverne souterraine. Inutile de préciser que ses petites camarades ne l'ont pas félicité pour cette brillante idée après s'être fait bouffé les unes après les autres.

Bon, je vais vous faire une confession: je n'ai jamais mangé de chair humaine. Mais ça ne m'empêchera pas de penser que ça doit être vraiment pas bon. Pourquoi ? Un être humain, ça fume, ça boit, ça se médicamente. Bref, c'est loin d'être sain. Faut vraiment rien avoir à se mettre sous la dent pour avoir envie de chair humaine. En Inde, les tigres ne s'en prennent aux être humains que lorsqu'ils n'ont plus la force de chasser des buffles. Vous vous rendez compte à quel point nous pouvons être dégueulasse ? En fait, pour vous représenter les choses, dans le règne animal, nous sommes un peu comme des Filet-O-Fish du Mac Donald. C'est le plus abordable financièrement mais personne ne veut y goûter.
Mais pourquoi croyez-vous que les créatures de Descent, qu'Alien ou Dracula crient avant de nous manger ? Mais uniquement dans le but de se donner du courage.

Alors pour en revenir à The Descent 2 parce que c'était quand même pour vous en parler au départ. Que pensez-vous qu'il s'y passe ? Ben la seule survivante, qui a réussi à s'enfuir de la grotte dans The Descent 1, y retourne dans The Descent 2. Le Parc Astérix était fermé.


Et aussi:

 

Destination Finale

James Bond, l'espion qui m'a frappé

Dragon Ball Z


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eelsoliver 21/04/2010 12:36



une suite qui ne sert pas à grand chose, si ce n'est d'exploiter l'idée du premier, qui reste tout de même un sacré film. Cette suite tient tout de même la route et joue uniquement la carte de
l'efficacité.



Michael Ange 21/04/2010 12:41



Alors dans ce cas là, il le regarder très très vite pour éviter d'avoir à se poser des questions lol