Oui, on peut rire de tout !

Articles avec #divers tag

Revue de presse (1)

25 Mai 2012 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Divers

Revue de presse (1)

 

120525---Page-presse-Metro-France---V2.jpg

 

Et aussi:

 

Pour me suivre sur twitter: @michael_ange

 

Lettre ouverte à Mark Zuckerberg

 

Pour quelques tweets de plus

 

Lire la suite

Une nouvelle App extraordinaire: i-Invisible Phone

6 Septembre 2011 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Divers

Férus de technologies, addicts compulsifs d'iPhone ou simples curieux seront ravis d'apprendre la sortie d'une nouvelle application pour iPhone qui fera parler d'elle: l'i-Invisible.

Une fois installé, I-invisible permettra à tous possesseurs d'iPhone de rendre son téléphone invisible. Pour vous, nous avons essayé celle nouvelle application à l'avenir prometteur et qui risque de faire autant parler d'elle que l'iPhone 5.

 

 

Tests

 

 

Main-qui-tient-1-iPhone---V1.jpg Comme vous pouvez le voir, ou plutôt ne pas voir puisque l'application n'est pas visible. Oui, il semble que les concepteurs aient voulu aller jusqu'au bout de leur idée d'invisibilité en allant jusqu'à dissimuler l'icône au sein du menu...

Donc impossible pour nous de vous montrer à quoi ressemble l'icône puisque cette dernière est invisible...

Qu'à cela tienne, un clic suffit, ou plusieurs: puisque sans visibilité il n'est pas évident de pouvoir activer la fonction du premier coup.

 

 

 

 

Main-vide.jpg

Après une heure de clics, nous avons réussi à activer la fonction I-invisible. L'iPhone est complètement invisible à l'oeil nu.

Une des premières faiblesses que nous avons relevé: impossible de jouer à aucun jeu ou même de lire ses textos... 

 

 

 

 

 

 

 

  Iphone-invisible---sur-la-table.jpg

Après l'avoir posé sur une table, nous avons alors effectué quelques utilisations plus classiques.

Ici, nous l'avons fait sonner.

 

 

 

 

 

 

 

 

La démonstration s'arrête là car notre testeur a son retour de sa pause cigarette a été dans l'incapacité de retrouver le téléphone. Nous avons bien essayé de le faire sonner mais aucun son ne se fait entendre. Nous soupçonnons très fortement que la fonction "silencieux" ait été malencontreusement activé lors des différentes manipulations.

Le testeur, un stagiaire qui a depuis été renvoyé, est resté très évasif à nos demandes d'explications.

Nous avons alors espéré que la batterie une fois épuisée éteindrait le téléphone et nous permette ainsi de voir le téléphone mais il n'en fut rien.

Après l'avoir contacté, l'éditeur nous a expliqué, confus, que la force de cette application était de fonctionner même éteint. Il n'a pas voulu rentrer dans des explications trop techniques mais il  a reconnu que c'était à la fois le point fort mais aussi la faiblesse de son application. Plusieurs utilisateurs s'étant déjà plaints de ne plus pouvoir mettre la main sur leur iPhone.


 

Conclusion

 

 

Pour terminer, nous dirons que i-Invisible est une application intéressante mais dont le tort est d'être trop efficace ou mal pensé.

À l'achat de l'application, nous avons donc eu à déplorer la perte d'un iPhone mais qui sera déduit du salaire du stagiaire qui, depuis l'incident, à trouvé lui aussi le moyen d'être invisible.

 

 

Et aussi:

 

Michael Ange & son iPhone présentent "Recharge Fatale"

 

Tout ce que vous n'avez jamais voulu savoir sur le Geek

 

Achat pas net

 


Lire la suite

Tout savoir sur le doseur à spaghettis

12 Juillet 2011 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Divers

En tant que parisien, j’ai été quelque peu estomaqué, oui estomaqué, par l’ignorance de quelques provinciaux autour d’un ustensile de cuisine que j’ai récemment commandé (pour info c'est arrivé ici).

Il faut savoir que cet objet, ô combien utile, est quasi-inconnu par la population rurale bordant le pourtour de l’île-de-France. Qui aurait cru, avant que je ne le découvre par-hasard, que le doseur à spaghettis puisse être aussi méconnu ?

Alors avant d’aborder un exemple d’utilisation de cet outil à destination des péquenots, nous nous attaquerons dans le 1er chapitre à la question que tous ces mangeurs de crottins se posent: «mais c’est quoi un doseur à spaghettis ? »

 

Chapitre 1 - Mais c’est quoi un doseur à spaghettis ?

 

Alors c’est un ustensile permettant de calibrer le nombre exact de spaghettis qu’il vous faut. Cet objet trouve son utilité lorsque vous n’avez pas de balance. Vous pourriez en avoir une mais pour différentes raisons, vous avez décidé de ne pas en avoir. C’est comme ça. C’est un choix qu’il faut respecter. Par-exemple, j’ai des amis qui sont juifs. Et bien, je respecte leur choix même si je ne suis pas toujours d’accord avec eux. Alors la tolérance doit être la même avec ceux qui ont fait le choix d’une vie sans balance.

 

Chapitre 2 - Mais qui pourrait avoir besoin d’un doseur à spaghettis ?

 

Très bonne question. Tellement bonne que je vais la répéter

 

Chapitre 2 - Mais qui pourrait avoir besoin d’un doseur à spaghettis ?

 

Tout le monde. Même une mère de famille pourrait en avoir besoin. Exemple:

Marie-Claire est mariée et habite à Alfortville. Mère de cinq enfants & propriétaire avec son mari d’une magnifique maison, Marie-Claire a tout pour être heureuse. Mais, car il y a toujours un mais, son mari salarié à France Télécom ne supportant plus la pression croissante -on lui a demandé d’arrêter les siestes entre 16h & 18h- décide de s’immoler avec ses 5 enfants. Se trouvant alors seule & sans ressource, Marie-Claire est alors contrainte de vendre la maison afin de ne pas crouler sous les dettes.

Elle décide alors de louer un 16m² en centre-ville. Évidemment, cette situation de fortune l’oblige à s’équiper un minimum.

Peut-être sa bonne étoile, un heureux coup du sort, seul le maître du destin sait, mais, en tout cas, Marie-Claire dans un éclair de clairvoyance a songé à garder son doseur à spaghettis. À peine utilisé dans son ancienne vie, il est aujourd’hui devenu incontournable pour la réussite de ses soirées célibataires au sein de sa kitchenette. 

Qui sait combien de spaghettis aurait été gaspillés en cas de surdosage ?  Ou de fringale à cause d'un trop peu ? Oui sans doseur à spaghettis qui sait si Marie-Claire n'aurait pas déjà fini en dépression...


 

Chapitre 3 - Comment utiliser son doseur à spaghettis ?


Spaghettis-dans-un-bocal.jpg

1ère étape

Acheter -ou voler pour les plus pauvres (coucou Marie-Claire)- des spaghettis


 

 

 

 

 

 

Spaghettis-en-bordel.jpg

2ème étape

Essayer de réunir les spaghettis sans

les faire tomber à côté. 

 

 

 

 

 

 

Spaghettis-dans-le-doseur.jpg 

3ème étape

 Attention moment crucial: c'est à ce moment, le seul, que le doseur à spaghettis prend toute son importance.

Alors les bouseux, impressionnés ?

 

 

 


 

assiette-vide.jpg

4ème étape

Prendre une assiette vide (j'ai pas dit propre) afin de poser les spaghettis préparés

 

 

 

 

 


 

plat-de-spaghettis.jpg

5ème étape

Comme vous pouvez le voir (réalisé sans trucage), les spaghettis s'insèrent parfaitement dans l'assiette.

C'est la classe la plus totale.

 

 

 

 

 

pouce.jpg

6ème étape


Merci doseur à spaghettis (c'est mon pouce)

 

 

 

 

 

La semaine prochaine, je vous raconterai ma commande de chaussures de jazz que j'utilise pour la danse. Merci de votre attention.

 

Et aussi:

 

Save the french save the frangipane

 

Auto-satisfaction féminine

 

À la rencontre d'une blogueuse beauté

 


Lire la suite

Le meurtrier du dimanche

25 Mars 2006 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Divers

Cette semaine, pour goûter de nouvelles expériences et d'un commun accord avec moi-même (il faut dire aussi que je viens de voir destination finale 3), j'ai décidé d'être un sérial-killer. Parfaitement.

Non, ça n'est pas une drôle d'idée. Bon, mise à part une sale réputation qui vous colle à la peau, il y a de nombreux avantages à la clé.
Primo, on vous respecte. Ils sont pas nombreux ceux qui se sont foutus de la gueule de Jason (héros comme chacun sait de Vendredi 13).
Deuxio, vous devenez, d'un coup, super intéressant. Bon, vous n'êtes pas encore invité à toutes les soirées mais nul doute que beaucoup de gens -par curiosité sans doute- voudront systématiquement savoir où vous vous trouvez.
Tertio, et ça n'est pas le moindre des avantages, fini le démarchage à domicile.

Alors comment fait-on pour être sérial-killer ?

Y'a des études à faire ? Un cursus ? C'est vrai qu'en France tout marche au diplôme ! Personne n'accepterait de se faire tuer par quelqu'un qui n'a pas eu son bac.

Renseignements pris, il s'avère qu'un diplôme est inutile. Une forte motivation est simplement requis. Par-contre, aucune offre d'emploi pour un sérial-killer. J'ai toujours pensé qu'il y avait des bras cassés à l'ANPE, ça ne changera pas aujourd'hui. Espérons juste que ça ne soit pas comme dans d'autres milieux où il faille passer par des stages.
L'envie est là mais pas question de se tuer à la tache. Ce serait un comble.

Par chance, pas besoin de stage. Le métier est ouvert à tous. Bon, un peu de nerf, il faut se lancer, que diable.

Bon, par qui vais-je commencer ? Ah, elle ! Elle est parfaite.
_Mademoiselle, mademoiselle, excusez-moi.
_Oui
_Oui, excusez-moi encore de vous déranger. Vous allez trouver ça bizarre. Mais voilà je voudrais être un tueur en série et ...MADEMOISELLE, MADEMOISELLE.
Zut ! Mais pourquoi s'est-elle enfuie ? Ah, les gens ! Dès qu'il s'agit d'aider un jeune, plus personne. A mon avis, elle, elle ne doit pas beaucoup aimer les noirs. Je voulais rien de mal, moi. Juste la tuer, c'est tout. C'est pas comme si je voulais lui faire son sac, ou que sais-je ? Mais qu'est qu'elle a cru ? Une fois morte, je la dérange pas plus longtemps. J'suis pas fou non plus ! Tuer des gens, d'accord. Les déranger, jamais ! C'est une question de principe.


Si je dois être accueilli comme ça à chaque fois que je dois tuer quelqu'un, je préfère encore laisser tomber. Pays de merde.


 
Crédit photo



Et aussi:

James Bond l'espion qui m'a frappé

Dragon Ball Z


La mort

Mort du King of pop

Comment réussir sa rupture avec la vie ?


Lire la suite

Le cheveu

22 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Divers

Quelle est la partie de votre corps qui a le plus de personnalité ? Quel est la partie de votre corps, qui si elle pouvait s'exprimer vous en ferait des vertes et des pas mûres ?
Réponse: (non pas votre sexe, les mecs) les cheveux, bien sûr.

Il suffit de regarder tout ce que font les l'Oréal, Head et Shoulder et autres marques pour nos cheveux.
Il y en a des produits pour nos cheveux. De toutes sortes. Certains sont vraiment des plus curieux. Les après-shampoing, par exemple. Des APRÈS-SHAMPOING. Mais qu'est ce qui se passe si j'utilise tout de suite un après-shampoing ? Mes cheveux restent sales ?
Ou alors le « propre au toucher » (si si, ça existe). Oui, parce qu'il faut savoir que LES autres shampoings vous laissent une impression de cheveux sales. Tandis qu'avec cette nouvelle propriété, vos cheveux sont propres ET vous n'avez plus aucun doute à ce sujet. Ah, ces fabricants, qu'est qu'ils n'iraient pas inventer.

Quand on regarde toute la gamme de shampoings qui existe, on se dit que nos cheveux sont des vraies personnes. Avec leur propre caractère: cheveux cassants, rebelles, sec, etc.
D'ailleurs, vous imaginez, le matin, le cheveu cassant.
"Si c'est comme ça que tu me coiffes, pas étonnant que tu ne fasses jamais de rencontres."
Aïe.
Ou alors le cheveu rebelle.
« Mais d'où tu me touches toi ? C'est moi que tu regardes ? C'est moi que tu regardes
encu...é ? »

Finalement, les cheveux sont, un peu, comme des ouvriers. Ils doivent obéir à chacun des souhaits de la direction (c'est à dire nous). Du coup, les shampoings et autres gels seraient les intermédiaires.
« _Allez les mecs, soyez brillants, quoi. C'est pas grand chose qu'on vous demande, non plus. Vous êtes vraiment pas souple.
_Non pas question. Tant que vous n'aurez pas embauché plus de cheveux, nous, on reste sur nos positions.
_Mais la direction ne peut pas embaucher, vous le savez très bien. On est chauve.
_Alors nous on bouge pas. »


Il faut dire que le monde des cheveux est aussi cruelle que la vraie vie.
Les ségrégations raciales y sont aussi nombreuses. La seule différence, c'est qu'ici ce n'est pas le noir qui n'est pas le bienvenue mais le blanc.
« _eh toi le blanc, arrache toi d'ici.
_Mais j'ai autant le droit que vous d'être ici. Les cheveux naissent libre et égaux en droit.
_MDR, tu te prends pour qui, sale blanco ? Allez dégage ou moi et mes potes on te brûle»


Comme quoi même dans ce monde là, tout n'est pas au poil.

 


Et aussi:

 

À la rencontre d'une blogueuse beauté

 

Ces stars qui demandent la lune

 

Drôles d'actualités (14) - Numéro spécial "affaire Woerth-Bettencourt"

 

Lire la suite

Et si l'argent faisait le bonheur ?

21 Février 2006 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Divers

C'est l'histoire d'un homme qui découvrit le plaisir de dépenser de l'argent. Elle débuta le jour où il retira pour la première fois de l'argent d'un distributeur. Ah, le plaisir de tirer ! Mais dans sa jouissance, à force de tirer, il se retrouva un jour les bourses vides. Comment notre homme pourrait-il être à nouveau euro sans liquide dans le pantalon ? D'ailleurs de pantalon, il n'en avait plus puisqu'il était sans cesse à découvert.
Un jour, le banquier l'appela et lui demanda d'arrêter de tirer le diable par la queue. Notre homme lui répondit alors que pour être franc, il aimerait bien mais qu'on lui laisse alors la possibilité de se retourner. Chose que le banquier lui refusa. Pas question de prêter de l'argent à un homme aussi volage.

Bien que le discours que son banquier lui débita l'irritât notre homme ne dit rien.
Il savait que le silence est d'or. Il était endetté mais pas entêté. Et il n'avait qu'une seule devise:"Si l'argent est roi, je serais sa courtisane". En premier lieu, il décida de rendre la monnaie de sa pièce à son banquier en changeant de b

anque. Il arrêta également de payer des verres à toutes les filles qu'il croiserait. Il leur donnerait des billets doux à la place. Et dernière chose, il se trouva un travail où il pourrait être payé comptant.

Notre homme avait tout pour être heureux sauf qu'il lui manquait une femme.
Des espèces, ils en connaissaient mais pas de celles qui pouvaient le rendre heureux. Mais c'était sans compter sa bonne fortune naissante. Un jour, au marché, alors qu'il achetait de l'oseille, il vit qu'une femme avait un panier percé. Maintenant que la vie lui souriait et qu'il avait du coffre, il se décida à aborder cette jeune femme pour le lui faire remarquer. Elle était très belle, brune, la poitrine généreuse. Il en tomba tout de suite amoureux.

Par la suite, ils firent plus amplement connaissance et finirent par s'installer ensemble. Elle était actrice et avait joué dans quantité de films mais avait décidé de prendre un peu de repos. Elle s'appelait Tabatha.


Michael Ange



Et aussi:

Achat pas net

Travailler c'est trop dur

It's a rich man's world


Lire la suite

Complètement foot

21 Avril 2005 , Rédigé par Michael Ange Publié dans #Divers

101019---Le-bar---La-proposition-pour-la-FiFA.jpgNoble sport, hein ?

Je ne sais pas ou plutôt je ne sais plus. Cette réflexion m'est venue un jour en me demandant comment expliquer ce passionnant sport à un extraterrestre.

Alors, tu vois, petit bonhomme vert, ceci est le football. Il faut deux équipes de 11 joueurs.
_Des joueurs, qu'est-ce que c'est me demande t-il alors.
_OH ! Ben, les joueurs ce sont des terriens comme moi sauf qu'eux sont conçus et élevés afin de savoir pousser le ballon devant eux.


Le but étant de mettre le ballon -une boule blanche- qui se trouve devant leurs pieds dans les filets.
_Oui mais c'est quoi l'intérêt me redemande t-il alors d'une voix étonnée.
_L'intérêt, L'INTÉRÊT ? Mais l'intérêt est évident voyons il est de... Heu, attends. Voyons voir, oui voilà, l'intérêt est de mettre le ballon... au fond du filet.


Et tu sais, même si l'intérêt n'est pas très évident à saisir pour toi petit bonhomme vert, il l'est pour quantité de terriens qui viennent voir des matchs de foot.
_Ah bon me fit-il de plus en plus dubitatif. Et pourquoi ?
_Pourquoi ? Eh ben parce que les joueurs de foot représentent d'autres terriens, voyons.

Tiens, par-exemple
, tu vois ce joueur qui vient de cracher sur un autre joueur ? Et bien il représente tous les terriens qui aiment cracher.
Ou encore celui là qui vient de prendre les testicules -ce sont des organes sexuels, petit bonhomme vert- d'un autre joueur ? Eh bien celui-ci, tu vois, il représente tous les terriens mâles qui apprécient les organes mâles.

Étant de plus en plus confiant dans mes arguments qui avaient l'air de produire son petit effet sur notre extraterrestre, je décidais de continuer...

Je décide donc de lui parler des règles du jeu.
_Bon en fait c'est très simple, petit bonhomme vert. L'équipe de joueurs qui a mis le plus de fois possible le ballon dans les filets adverses a gagné. Et ceci avec les pieds ou la tête.
_Il serait plus simple de prendre l'objet sphérique que vous appelez "ballon" avec vos membres supérieurs me fit

_Heu oui mais on peut pas.
_Mais pourquoi donc, il serait ainsi beaucoup plus facile de jouer et...
_Non tu peux pas fis-je en interrompant mon extraterrestre.
_Mais pourquoi on peut-pas ?
_PARCE QUE c'est comme ça
fis-je en élevant la voix. C'est le dieu football qui en a décidé ainsi et puis c'est tout.
_Le dieu football mais qui est-ce ? Tu ne m'en as jamais parlé.
_Bah laisse tomber, ça je te l'expliquerais plus tard. Revenons aux règles du jeu, veux-tu ? Lui répondit-je gêné. Ben oui quoi, j'en savais foutrement rien pourquoi le football se jouait uniquement avec les pieds.
D'un autre côté si ça devait être le cas, ce sport s'appellerait autrement. Handball par-exemple, ou encore volley-ball, ah tiens ce serait pas mal headball.
remarquer l'extra-terrestre décidément moins con qu'il n'en avait l'air.

Bon, revenons à nos moutons (ou plutôt à nos martiens, mon martien qui plus est).
M'aventurant dans un domaine que je ne maîtrisais pas, je décidais donc de lui parler de l'engouement que suscitais le football. Aaah la folie du ballon rond.
Lui désignant des supporteurs, j'indiquais à mon petit martien que ses terriens là étaient des fous du ballon rond. Ils en étaient tellement dingue que certains allaient même jusqu'à se raser le crâne pour pour pouvoir ressembler le plus possible à leurs ballons fétiches.
_Et ceux là que font-ils me demanda t-il
_Heu, eh ben ceux là ils jettent des fumigènes sur le stade
_Et pourquoi ils font ça ?
_Eh ben ça c'est une offrande au dieu du football. Voilà. C'est pour exprimer leur joie.
_Tu parles encore une fois de ton dieu du football. Mais qui est-il ?
_Je t'en parlerais à la fin si cela ne te dérange pas.
_Bon, bon ok mais tu me diras tout, ok
me fit mon martien visiblement agacé et de plus en plus frustré.

Je me sentais de plus en plus gêné. Mon petit martien devenait de plus en plus curieux et ses questions se faisaient de plus en plus précises sur des domaines que je maîtrisais difficilement.
Mais décidant de prendre le taureau par les cornes, je décidais d'aborder ce délicat sujet de la religion footbalistique.
_Bon, devant tant d'empressement petit martien, et pour satisfaire ta curiosité, je vais t'expliquer un petit peu cette histoire de Dieu football. Bon, le dieu du football, c'est pas facile à expliquer. Si tu comprends ça, c'est déjà pas mal. Alors, le dieu football, plus communément appelé Dieu, c'est lui le taulier, c'est lui qui décide de tout. Les règles, le fait que ça se joue avec un ballon, le filet, les embrassades en cas de victoire, tout ça c'est lui.
_Et d'où vient-il ?
_Il vient de...eh ben, il vient de chez lui. Voilà et puis tu m'emmerdes avec toutes tes questions. Et pourquoi si et pourquoi cela ? Si tu crois que nous-mêmes pauvres terriens avons tout compris, tu te mets la tentacule dans l'œil (oui, pour rappel, c'est un martien alors un doigt).
_Bon ben, je vais repartir chez moi, alors.
_Oui, je penses que c'est mieux comme ça.
_Et une fois chez moi, j'indiquerais dans mon rapport qu'il est inutile de détruire votre planète.
_Oui, je suis tout à...QUOI ? Co-comment ça détruire notre MA planète ? Mais tu étais venu pour quoi ? Et pourquoi vouloir détruire notre planète ? On vous a rien fait.
_J'étais là pour vous évaluer. Si vous étiez une menace potentielle. Mais vous êtes beaucoup trop bête pour représenter un danger.
_Ah ouais ? Ben va dire à tes potes que...

En disant ça, il sortit ce qui semblait être un fusil laser qu'il commençait lentement à diriger vers moi.
_Ouais bah va leur dire que nous les terriens, on est bien content d'être bêtes. Voilà.
L'extraterrestre rangea alors son pistolet-laser, monta dans son vaisseau et repartit sans même me dire au revoir.

Eh bien si un jour on m'avait dit que le foot sauverait la planète.



Et aussi: 

 

Dragon Ball Z

 

À quoi servent les femmes ?

 

Comment pense un homme à la meilleure manière de rompre

 


Lire la suite